En souvenir de Mary au cours d’un incroyable voyage à vélo

By Cancer Foundation on September 3 / 2019

[Cancer Coaching, Caregivers, Events, Families]Comments

MarkLawrenson

Il a fallu 39 jours à Mark Lawrenson pour parcourir plus de 2 600 kilomètres en boucle à travers l’Ontario, avec seulement son vélo et environ 80 livres d’équipement sur le dos.

Mais Mark insiste sur le fait qu’il n’était pas seul, en plus des centaines de personnes qui ont suivi son voyage sur les médias sociaux et des innombrables gentils étrangers qu’il a rencontré en chemin, quelqu’un de spécial veillait également sur lui.

Mark pédalait à la mémoire de sa conjointe Mary et voulait utiliser son périple pour amasser des fonds pour les nombreux services communautaires dont ils avaient bénéficié pendant que Mary se battait contre le cancer.

« J’ai senti souvent sa présence sur la route avec moi, dit Mark. Je voyais l’ombre des oiseaux qui me suivaient, mais quand je levais les yeux, je ne voyais jamais les oiseaux. J’avais l’impression que c’était Mary qui veillait sur moi. »

Mark a partagé des photos et des vidéos de son voyage sur les médias sociaux, montrant à ses abonnés où il voyageait et les encourageant à faire un don pour soutenir les cinq organismes de bienfaisance locaux qu’il avait choisis. Il parcourait en moyenne 450 kilomètres à bicyclette par semaine, se dirigeant vers le sud de Perth à des villes comme Kingston, Belleville et Burlington, jusqu’à Windsor, puis vers le nord en passant par Sarnia, Tobermory et Sudbury. Pour terminer son voyage, Mark a traversé North Bay et Pembroke pour retourner à Perth. À son retour, il avait amassé près de 10 000 $ pour les soins locaux contre le cancer.

Route

Mais son voyage est loin d’être terminé : Mark prévoit quitter Perth à vélo une fois de plus le 24 septembre, jour anniversaire du décès de Mary. Sa destination cette fois? La Floride.

Mark et Mary y ont acheté une maison ensemble en 2018 pour qu’ils aient un endroit où passer leurs hivers, et Mark avait déjà parlé à Mary de l’idée de s’y rendre à vélo, il y a quelques années. « Je lui ai dit qu’un jour, je voulais aller en Floride à vélo. J’ai dit : “Tu peux venir derrière moi dans la voiture si tu veux!” »

Il rêve également depuis longtemps de traverser l’Amérique du Nord à vélo, un exploit qu’il aura presque accompli lorsqu’il atteindra la Floride. Et même s’il n’aura pas autant d’amis et de membres de sa famille chez qui s’arrêter cette fois-ci, il dit se réjouir à l’idée des rencontres qu’il fera en cours de route.

« Tant de gens étaient curieux de savoir ce que je faisais la dernière fois, et c’était incroyable de voir à quel point ils pouvaient se joindre instantanément à la cause », dit Mark. Un moment particulièrement émouvant est survenu lorsqu’il a raconté son histoire à la gouvernante d’un motel où il avait passé la nuit et qu’elle lui a fait don de tous ses pourboires de la journée.

« Il s’agit de parfaits inconnus, mais ils croient tellement en la cause qu’ils choisissent de me faire confiance, dit Mark. C’est incroyable. »

Il devine qu’environ 1 000 $ des fonds qu’il a amassés au cours de son voyage en Ontario étaient des dons en argent provenant de généreux passants. Pour ceux qui souhaitaient suivre son histoire, il a distribué des cartes avec des liens Web et a porté un t-shirt avec son site Web, remembermary.com, imprimé des deux côtés.

Les fonds amassés par Mark iront à plusieurs organismes de bienfaisance locaux, dont la Fondation du cancer de la région d’Ottawa, où lui et Mary ont eu recours aux services de coaching en matière de cancer. Il croit que le soutien d’un coach est incroyablement important pour les familles qui font face au cancer, et il veut aussi aider à financer des projets de recherche locaux.

Mark espère faire de son périple un événement annuel et inviterait d’autres personnes à se joindre à lui pour les étapes du voyage qu’elles aimeraient entreprendre.

Mais pour l’instant, il est heureux de continuer à rouler seul pour l’aider dans son propre processus de guérison. Il dit qu’en fin de compte, le voyage est à propos de Mary, de ce qu’elle a traversé, et de la façon dont cela a eu un impact sur leur famille.

« Bien sûr, je ferais absolument n’importe quoi si cela signifiait que je pouvais récupérer Mary, même pour une journée, dit Mark. Ma priorité est de m’assurer que nous finançons des choses comme la recherche et les soins aux patients pour que chacun puisse obtenir l’aide dont il a besoin. »

Vous aimeriez suivre le voyage de Mark en Floride ou faire un don à la cause? Suivez-le sur Facebook à @remembermary61 ou visitez le site https://www.remembermary.com/.

Back to Blog Listing