Nouvelle publication : Statistiques canadiennes sur le cancer

By Cancer Foundation on September 5 / 2019

[Non classifié(e)]Comments

statsFRA

Hier, la Société canadienne du cancer a publié un nouveau rapport sur les statistiques du cancer au Canada. Depuis plus de 30 ans, cette publication fournit des renseignements qui orientent la prise de décision sur le soutien et les services requis et sur les recherches nécessaires. Elle aide aussi à mesurer l’impact de la prévention, de la détection précoce et du traitement. Voici quelques points qui se démarquent :

  1. Le taux de décès par cancer a diminué de plus de 35 % chez les hommes et de 20 % chez les femmes depuis le sommet atteint en 1988.
  2. Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer, mais le taux de décès par le cancer du poumon a diminué au cours des années chez les hommes et chez les femmes.
  3. Certains cancers sont associés à une survie nette à cinq ans très élevée. Le cancer de la glande thyroïde est associé à une survie nette à cinq ans de 98 %, et le cancer du testicule est associé à une survie nette à cinq ans de 97 %.
  4. Audébut des années 90, la survie nette à cinq ans pour tous les types de cancer n’était que de 55 %, mais les estimations actuelles révèlent qu’elle a atteint 63 %.
  5. Le cancer est encore plus probable chez les hommes que chez les femmes. Cependant, le taux de décès chez les hommes a considérablement diminué.
  6. Environ 90 % des diagnostics de cancer touchent des Canadiens âgés d’au moins 50 ans.
  7. Les taux de mortalité dus au cancer du sein chez les femmes ont diminué d’environ 48 % depuis 1986.
  8. Le nombre de cas de cancer diagnostiqués chaque année a augmenté en raison de la croissance démographique et du vieillissement de la population. Lorsque l’effet de l’âge et de la taille de la population est éliminé, le risque de cancer diminue.
  9. Bien que pas un cancer commun, le cancer du pancréas devrait être la troisième cause de décès par cancer au Canada en 2019, supplantant le cancer du sein.
  10. Les plus fortes hausses du taux de survie au cancer depuis le début des années 1990 ont été observées pour les cancers du sang. La plus forte hausse a été enregistrée pour le lymphome non hodgkinien (de 49 % à 68 %), suivi du myélome multiple (de 27 % à 44 %) et de la leucémie (de 43 % à 59 %).

Pour en savoir plus ou lire le rapport complet, visitez le site https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/canadian-cancer-statistics-publication/?region=on.

Back to Blog Listing