Avez-vous l’impression que le cancer vous fait perdre la tête?

By Patricia Barrett-Robillard on May 5 / 2017

[Cancer, Cancer Coaching]Comments

La DYSFONCTION COGNITIVE LIÉE AU CANCER est l’une des TROIS PRINCIPALES préoccupations des personnes qui vivent avec le cancer. (Les deux autres sont la fatigue et la peur de la récidive.)

Les symptômes de la dysfonction cognitive incluent des difficultés :

  • à porter une attention soutenue, à se concentrer, à se focaliser sur une tâche ou à terminer celle-ci;
  • à se rappeler certaines choses, notamment de détails comme des noms et des dates;
  • à effectuer plusieurs tâches en même temps;
  • à conserver le fil de votre pensée lorsque vous parlez;
  • avec les compétences mathématiques, organisationnelles et linguistiques, notamment ne pas être en mesure d’organiser sa pensée, de trouver les bons mots pendant une conversation, ou de tenir ses comptes;
  • avec la coordination et l’équilibre;
  • avec les changements d’humeur, l’estime de soi et la confiance en soi.

De simples petits changements à vos fonctions cérébrales peuvent avoir de grandes répercussions sur votre qualité de vie.

Les causes de la dysfonction cognitive ne sont pas certaines, mais pourraient comprendre : des changements entraînés par le cancer lui-même, un effet secondaire du traitement (chimiothérapie, radiothérapie, thérapie hormonale), et d’autres médicaments comme les médicaments anti-nauséeux, les antidouleurs, les antibiotiques, les antidépresseurs, les médicaments anxiolytiques ou les somnifères. Les survivants du cancer peuvent également éprouver de hauts niveaux de fatigue, de stress, d’angoisse et de dépression, qui pourraient tous avoir des répercussions sur la fonction cérébrale.

IL Y A DE L’ESPOIR!  

Dans la plupart des cas, la dysfonction cognitive disparaîtra au bout d’un certain temps, mais il est possible de faire certaines choses afin que ceci se produise plus rapidement. Un coach en matière de cancer peut travailler avec vous et vous aider à établir un plan afin d’améliorer votre dysfonction cognitive.

Voici quelques stratégies pour améliorer votre dysfonction cognitive :

Utiliser des aide-mémoire et des appareils pour vous aider à vous rappeler de choses et vous guider. Utiliser, par exemple, les minuteries de cuisine ou de cuisinière, ou la minuterie sur votre cellulaire vous aidera à rester sur la bonne voie et à prévenir des erreurs frustrantes. L’utilisation régulière de calendriers et de listes vous permettra de vous souvenir des choses. Utilisez votre téléphone intelligent pour prendre une photo des choses dont vous devez vous souvenir, comme l’endroit où vous avez stationné votre voiture, afin de réduire votre stress. Tous ces aide-mémoire permettront de libérer de l’espace dans votre cerveau pour vous aider à mieux vous concentrer sur les tâches à réaliser.

Créer des routines et des habitudes. Plus une tâche sera automatique, moins d’efforts devront être déployés par votre cerveau! Assignez une place près de la porte pour votre cellulaire, vos clés, votre sac à main, votre portefeuille, etc., et déposez-y toujours vos choses quand vous arrivez à la maison. Attachez les nouvelles choses dont vous devez vous souvenir, comme un nouveau médicament, à une routine déjà établie, par exemple, lorsque vous buvez votre café le matin ou que vous brossez vos dents.

Planifier et organiser votre journée. Mettez toutes les chances de votre côté! Plus tôt vous planifierez, moins de pression et de stress vous subirez. La veille, prenez le temps de passer la journée du lendemain en revue, examinez tout ce que vous devrez avoir avec vous, voyez s’il vous manque de l’information, comme un itinéraire, des directives pour le stationnement, etc. Prenez toutes les mesures nécessaires pour répondre à tout ce à quoi vous pensez, par exemple, si vous vous souvenez que vous devez apporter un certain article, prenez 30 secondes pour aller porter celui-ci dans votre voiture ou près de la porte.

Avoir un style de vie sain peut accroître votre aptitude à réfléchir. L’exercice physique aide le corps, l’esprit et le cerveau. Elle améliore la fonction cognitive et aide l’humeur en général. Manger des aliments sains aide à maintenir un bien-être physique et mental. De plus, dormir suffisamment et se sentir bien reposé(e) vous permettront de vous concentrer, d’apprendre et de vous souvenir des choses plus facilement.

Éviter d’effectuer plusieurs tâches en même temps et se concentrer davantage sur le présent. Essayez de vous concentrer sur une tâche à la fois et terminez-la avant d’en commencer une autre, dans la mesure du possible. On a démontré que de pratiquer régulièrement la méditation améliore l’humeur et réduit le stress. Prendre une marche dans la nature, écouter de la musiquer, ou faire des activités que vous aimez faire sont toutes des idées pour vous aider à relaxer et à diminuer votre fatigue cérébrale.

Exprimer ce que vous traversez à vos proches et à votre employeur. Faites-en part aux membres de votre famille afin qu’ils comprennent lorsque vous oubliez des choses que vous n’oublieriez pas normalement. Ils pourraient être en mesure de vous aider et de vous encourager. Parlez avec votre employeur si vous éprouvez des difficultés au travail. Discutez des façons dont votre employeur pourrait vous soutenir, par exemple, en modifiant votre charge de travail ou vos échéances. Pour de plus amples renseignements, visitez le https://www.cancerandwork.ca/fr/

Avoir à faire face à la dysfonction cognitive peut être un effet secondaire inattendu et exigeant d’un diagnostic de cancer. Vous n’avez pas à gérer cette épreuve seul(e). Les coachs en matière de cancer peuvent travailler avec vous afin d’établir un plan personnalisé visant à réduire votre dysfonction cognitive et à améliorer votre qualité de vie. Deux fois par année, nous offrons également le programme de huit (8) semaines Coping with Brain Fog (Faire face à la dysfonction cognitive) de Maximum Capacity dans notre centre.

Références :

CancerCare, Coping with chemobrain:  keeping your memory sharp, (en ligne), 2016. Sur Internet : <URL:http://www.cancercare.org/publications/70-coping_with_chemobrain_keeping_your_memory_sharp>.

Cancer.Net, Attention, thinking and memory problems, (en ligne), 2016. Sur Internet : <URL:http://www.cancer.net/navigating-cancer-care/side-effects/attention-thinking-or-memory-problems>.

Cancer Research Uk, What is chemo brain?, (en ligne), 2015. Sur Internet : <URL:http://www.uhn.ca/PatientsFamilies/Health_Information/Health_Topics/Documents/Cancer_Related_Brain_Fog.pdf>.

Lori J. Bernstein, Cancer-related brain fog : Information for cancer patients and caregivers about cancer-related brain fog (en ligne),  University Health Network, Toronto, 2014. Sur Internet : <URL:http://www.uhn.ca/PatientsFamilies/Health_Information/Health_Topics/Documents/Cancer_Related_Brain_Fog.pdf>.

Back to Blog Listing