Comment le Coaching en matière de cancer a aidé Ariane et sa famille

By Cancer Foundation on July 4 / 2019

[Cancer, Cancer Coaching, Caregivers, Families, Non classifié(e)]Comments

Ariane 2

Ariane et son père

Lorsqu’une personne reçoit un diagnostic de cancer, cela peut affecter chaque membre de sa famille différemment. Bien qu’il ait été déjà assez difficile pour Ariane de découvrir que son père avait un cancer, cela a été compliqué par le fait qu’elle vivait si loin de la maison.

Elle se souvient du jour exact où c’est arrivé; elle était dans l’autobus quittant le travail quand elle a reçu un message de sa mère qui lui demandait d’appeler à la maison.

Ariane a tout de suite su que quelque chose n’allait pas du tout, car elle parlait avec ses parents au téléphone tous les jours. Son père avait des problèmes digestifs, mais jamais elle ne se serait attendue à cette nouvelle : le cancer du pancréas.

« J’ai perdu un peu la carte, dit Ariane. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Puis j’ai commencé à pleurer et je ne voulais pas en parler. »

Non seulement elle était sous le choc, mais elle se sentait coupable de ne pas être là avec sa famille. Puisqu’elle poursuivait sa carrière de greffière législative à Ottawa, sa famille était très loin au Québec. « J’avais l’impression de laisser tomber mon père et ma famille, dit Ariane. Je ne savais pas comment gérer la situation, et je ne savais pas comment aider. »

C’était la peur, en plus de l’inquiétude et de la culpabilité. Ariane a tout pris sur ses épaules. Le poids est devenu trop lourd à porter. « Je paniquais, » dit-elle.

C’est à ce moment qu’Ariane s’est tournée vers un coach en matière de cancer.

« Apprendre l’existence du coaching en matière de cancer a été la meilleure nouvelle que j’ai eue pendant les semaines qui ont suivi le diagnostic de mon père, » dit Ariane. Ce ne fut pour elle rien de moins qu’une révélation.

« Le coaching en matière de cancer est un endroit sécurisant. Je me sentais mieux dès la première séance, dit-elle. On peut y parler de n’importe quoi, pleurer, ou simplement se défouler sur le cancer. »

En plus d’offrir un soutien d’ordre émotionnel, le coach d’Ariane l’a aidée à apprendre des stratégies pratiques qu’elle pouvait utiliser pour communiquer avec sa famille et la soutenir. Ariane a découvert comment vivre le moment présent avec son père, mieux écouter les préoccupations des membres de sa famille, comprendre ce qu’ils vivaient, et mieux soutenir sa mère et sa sœur.

« J’ai aussi découvert que j’avais besoin de prendre du temps pour moi », dit Ariane. Son coach l’a encouragée à tenir un journal et l’a dirigée vers l’atelier pour les proches aidants offert par la Fondation du cancer, où elle a appris à utiliser la méditation et le yoga pour se sentir mieux.

Et surtout, elle a appris à ne pas se comparer aux autres proches aidants. « J’ai réalisé que je ne suis pas une mauvaise personne parce que je ne peux pas être là jour et nuit pour mon père, » dit-elle.

Un diagnostic de cancer peut tout changer pour une famille, même pour ceux qui n’ont pas reçu de diagnostic et qui ne sont pas les principaux dispensateurs de soins. Mais le coaching en matière de cancer peut être adapté à tous ceux qui en ont besoin, tout comme il a permis à Ariane de faire face à la situation et d’aider. « Cela a eu un impact positif important sur ma santé mentale, » dit Ariane.

Back to Blog Listing