Faire face à la solitude pendant la pandémie de COVID-19

By Cancer Foundation on February 4 / 2021

[Cancer, Cancer Coaching, Caregivers, Non classifié(e)]Comments

Ici, au Canada, on estime qu’au moins une personne sur cinq éprouve régulièrement un certain degré de solitude ou d’isolement social — et ce nombre n’a fait qu’augmenter depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Environ un quart des Canadiens interrogés ont indiqué que leur santé mentale a souffert depuis le début de la pandémie, et la situation est encore plus compliquée pour ceux qui font face au cancer : ils se sentent peut-être déjà distants de leurs proches en raison des défis uniques qu’ils doivent relever. Ils peuvent être confrontés à des facteurs de stress supplémentaires, comme des retards dans leur traitement ou leur diagnostic. Ils peuvent s’inquiéter de ce qui se passera s’ils contractent la COVID-19, car leur diagnostic et leur traitement pourraient avoir des conséquences sur leur immunité.

Alors que de nombreux patients atteints du cancer éprouvaient déjà des sentiments de solitude et d’inquiétude pour leur santé bien avant le début de la pandémie de COVID-19, il est encore plus difficile pour eux d’obtenir le soutien et la compagnie dont ils ont besoin en raison des restrictions actuelles et les mesures de santé publique imposées. Et bien que d’autres personnes puissent essayer de faire preuve d’empathie, il peut être difficile pour les proches de comprendre ce que vit une personne atteinte du cancer en ce moment.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la solitude peut affecter différemment ceux qui sont confrontés au cancer, notamment :

  • il est courant pour les personnes atteintes d’un cancer de ne pas exprimer leurs sentiments, d’éviter que d’autres aient pitié d’elles ou d’empêcher les gens de minimiser leur expérience;
  • après le traitement, les survivants du cancer peuvent se sentir particulièrement seuls et incompris étant donné qu’ils s’attendent à ce que leur vie redevienne ce qu’elle était avant le cancer. Parfois, les proches sont prêts à passer à autre chose, tandis que le patient continue de faire face à des symptômes physiques, à des difficultés émotionnelles et à un changement d’identité et de perspective;
  • si un patient est un jeune adulte, il peut être encore plus difficile pour ses pairs de comprendre ce qu’il vit, et le patient peut se sentir encore plus isolé, car sa vie quotidienne semble si différente de celle de ses amis et des membres de sa famille;
  • les personnes atteintes d’un cancer courent un risque plus sérieux de complications si elles contractent le virus.

Mais maintenant que près d’un an s’est écoulé depuis le début de la pandémie, certaines solutions créatives sont envisageables pour aider ceux qui sont confrontés au cancer à traverser cette période difficile. Voici quelques idées pour surmonter votre sentiment de solitude et rester en contact tout en suivant les nouvelles directives de la province concernant l’obligation de rester à domicile :

Restez en contact avec vos fournisseurs de soins de santé. Contactez-les si vous avez des questions spécifiques à votre situation et faites-leur savoir si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant votre santé physique ou mentale. Si vous envisagez de parler à un professionnel de la santé mentale, votre médecin peut vous aider.

Restez en contact avec votre entourage. Les contacts sociaux sont fondamentaux pour la santé mentale, même si l’on nous demande de passer le plus de temps possible à la maison. Prenez régulièrement contact avec vos proches par téléphone, par courriel ou virtuellement. Si vous en avez assez des appels vidéo, essayez d’y ajouter une activité comme jouer à un jeu-questionnaire, regarder le même film en même temps que la personne que vous appelez ou créer un club de lecture virtuel. Il existe également des groupes de soutien en ligne pour les personnes atteintes du cancer et les proches aidants, comme www.cancerchat.ca (en anglais seulement), et pour les jeunes adultes, comme www.youngadultcancer.ca (en anglais seulement).

Proposez ou demandez de l’aide concret, ou acceptez l’aide offert, comme aller chercher et déposer des provisions, des médicaments et des produits de première nécessité, promener un chien ou pelleter une allée.

Parlez à un coach en matière de cancer. Nos services sont gratuits, accessibles tant aux personnes atteintes du cancer qu’à leurs proches aidants, et sont actuellement accessibles par téléphone ou virtuellement. Nous sommes là pour vous aider. Visitez notre site web à https://www.ottawacancer.ca/fr/ ou envoyez-nous un courriel à coaching@ottawacancer.ca.

Essayez un nouveau service virtuel ou un programme de groupe. À la Fondation du cancer, nous proposons actuellement des séances de Reiki à distance pour les clients et un programme de groupe de « guérison par le son ». Il existe de nombreuses autres organisations au sein de la communauté qui proposent des séances de méditation en ligne, des cours de yoga ou d’autres activités susceptibles de vous aider à vous sentir plus proche des autres (sans avoir l’impression de rejoindre un autre appel Zoom!) Vérifiez auprès des centres de conditionnement physique, des studios de yoga ou des organisations communautaires de la région pour savoir s’ils proposent un groupe virtuel auquel vous pourriez être intéressé.

Prenez soin de vous et de votre corps. Respirer de l’air frais, bouger, bien manger et appliquer des techniques simples de gestion du stress sont tous des moyens qui vous aideront à vous sentir mieux, même si vous êtes seul. Que vous préfériez faire du yoga, suivre des vidéos d’exercices ou simplement prendre quelques instants dans la journée pour respirer profondément, n’oubliez pas de faire preuve de gentillesse envers vous-même et votre corps.

Faites attention à ce que vous partagez et consommez sur les médias sociaux. Bien que nous devions tous être responsables et nous tenir au courant de la situation actuelle concernant la COVID-19, on estime qu’en limitant notre consommation de contenu alarmant en ligne, nous contribuons à réduire les sentiments de stress et d’anxiété. Essayez de limiter le temps que vous passez sur les médias sociaux, en utilisant vos comptes principalement pour communiquer avec vos amis, et de planifier des activités hors ligne plus agréables dans votre journée.

N’oubliez pas que si vous ressentez un sentiment de solitude ou d’isolement, vous n’êtes certainement pas seul — et que de l’aide est disponible. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez parler à un coach en matière de cancer, et à explorer des services comme le Centre de détresse d’Ottawa et la région et le counsellingconnect.org/fr-ca si vous avez besoin d’une aide plus urgente.

Back to Blog Listing