La randonnée du survivant – en célébration d’un 50e anniversaire et de 13 ans de survie au cancer

By Cancer Foundation on November 5 / 2020

[Cancer, Cancer Coaching, Families]Comments

En observant Robert Rishikof — un mari et un père aimant, un cycliste aventureux, un collecteur de fonds dévoué, et bien plus encore — il est difficile d’imaginer que quelque chose puisse le ralentir.

Mais lorsqu’il a reçu un diagnostic de cancer il y a 13 ans, Robert admet avoir eu de la difficulté à obtenir le type d’aide et de soutien dont il avait besoin.

« C’est difficile de trouver de l’espace pour soi quand on est malade, a-t-il déclaré lorsqu’il a entendu parler pour la première fois du coaching en matière de cancer en 2017, dix ans après avoir reçu son diagnostic. Vos proches doivent eux aussi faire face à votre maladie… Le coaching vous offre une place rien que pour vous. Il vous permet de respirer et de prendre confiance dans les décisions que vous devez prendre. »

Rob a reçu, en 2007, le diagnostic d’un type de cancer rare et souvent incurable. Il était déterminé à lutter, mais ce fut un défi pour sa famille, habitant à Ottawa avec peu d’amis et de membres de la famille à proximité, et deux petites filles de moins de trois ans, de faire face à un pronostic aussi sombre. « J’aurais aimé que nous ayons un coach en matière de cancer pour nous aider à naviguer dans le labyrinthe des décisions et à réduire notre stress », dit-il.

Dès qu’il a pris connaissance du travail de la Fondation du cancer, Rob a commencé à organiser des événements de collecte de fonds afin d’aider à mettre des familles comme la sienne en contact avec un coach en matière de cancer. Ce programme n’existait pas lorsqu’il en aurait eu besoin, mais Rob a quand même reconnu l’incidence que le service pouvait avoir sur les personnes qui traversent ce qu’il a lui-même déjà dû affronter. « Le coaching en matière de cancer offre des moyens de soutenir la personne et la famille, dit-il. Les coachs adoptent une approche personnelle où il n’est pas question du cancer, mais bien de la personne. Et nous devons tous nous unir pour soutenir ce service ».

Cette année, pour marquer ses 13 ans de survie et célébrer son 50e anniversaire, Rob a réuni ses amis, sa famille et ses collègues pour participer à son « Ride for Survivorship » (randonnée du survivant), une série de randonnées à vélo conçues pour des groupes plus restreints, afin que tous les cyclistes puissent rester en sécurité et en bonne santé. Les cyclistes ont dû relever des défis comme le mauvais temps, les coupures et les éraflures, et dans certains cas des distances de plus de 200 kilomètres,mais tout cela pour une grande cause. Il y avait même, à la fin de certaines randonnées, du café et des gâteries qui attendaient les cyclistes à la Boulangerie Wakefield et au Café Les Saisons à Chelsea.

Rob ajoute : « Le plus grand défi auquel ma famille et moi avons dû faire face lors de notre randonnée, le Rishikof Family Tour de Crème Glacée, a été de décider lesquels de nos marchands de crème glacée préférés allaient figurer sur notre liste finale. »

Les différentes randonnées se sont déroulées sur quelques mois, totalisant plus de 700 kilomètres, et les organisateurs viennent de dépasser leur incroyable objectif de collecte de fonds de 20 000 $!

« Le soutien reçu dans le cadre de la campagne me touche droit au cœur, déclare Rob. Je tiens à remercier chaleureusement tous les cyclistes pour leur attitude fantastique et leur engagement à soutenir la Fondation du cancer de la région d’Ottawa. Chacune des randonnées avait son caractère unique, mais elles avaient toutes un objectif commun : soutenir les membres de notre communauté qui sont confrontés au cancer afin de rendre hommage à ceux dans nos vies qui ont été touchés par la maladie. »

Et bien que les randonnées soient terminées, Rob espère que la communauté fera comme son équipe et continuera d’apporter son soutien. « J’ai beaucoup de chance… J’espère que vous m’aiderez à célébrer en veillant à ce que les personnes atteintes du cancer et leur famille puissent faire face à leur diagnostic avec dignité et autonomie. »

Si vous souhaitez faire un don pour la campagne de Ron et son équipe, rendez-vous sur http://donate.ottawacancer.ca/goto/Rishikof. Vous pouvez également lire les commentaires de Rob sur les moments forts de chaque randonnée ci-dessous.

Les randonnées, selon Rob :

  • « Zb’s Ride for Rob » a été la randonnée « des aînés » de la campagne, et le plus grand obstacle rencontré a été de s’assurer que les participants qui dépendaient de piles pour rouler avaient assez de jus pour rentrer chez eux!
  • « There and Back Again » a été une célébration épique de 214 km dans tout le parc de la Gatineau pour l’anniversaire d’un des cyclistes, agrémentée de délicieuses gâteries et de café offerts à la Boulangerie Wakefield. Le groupe a terminé la randonnée en 6 heures et demie — moins de temps qu’il n’en faut pour pratiquer une opération de Whipple — malgré la fuite persistante (et le tremblement) du pneu d’un des cyclistes et le détour inattendu en raison de constructions qui a obligé le groupe à marcher dans un champ de maïs.
  • Les restes de l’ouragan Laura ont fait de la « Strokers Ride of the Damned » une randonnée inoubliable, couverte de sable, détrempée et boueuse, sur 67 km de routes de gravier au nord de Wakefield, avec en prime le défi de gravir des pentes de 15 %! L’enthousiasme et la détermination du groupe n’ont pu être freinés grâce à la bonne compagnie, aux paysages magnifiques et aux scones et au café de la Boulangerie Wakefield
  • La « Howie’s Roubaix » a été une gigantesque « exploration urbaine » encrassée de 125 km à travers les sentiers de la CCN, les zones de conservation, les terrains de soccer et de baseball, une voie simple et les sentiers des lignes électriques. Elle a laissé des traces — notamment de la boue, des bleus et des éraflures — sur les 25 cyclistes qui y ont participé. Les 3 pannes mécaniques et les 2 crevaisons n’ont ébranlé en rien la détermination de l’équipe.
  • La « Dad’s Survivorship Ride » a été une randonnée générale de 230 km dans la région située à l’est d’Ottawa. Un arrêt obligatoire a été effectué lors duquel des cafés allongés de trois doses d’espresso ont donné au groupe l’énergie nécessaire pour franchir la barre des 200 km, tandis que le travail d’équipe et la camaraderie ont permis de surmonter les difficultés rencontrées par un groupe de pères qui tentaient de parcourir le plus de kilomètres possible tout en conciliant leurs responsabilités familiales.
  • Le « Tour de Gatineau “Special Edition” » a été une lutte acharnée de 103 km contre la pente de la montée du lac Pink et contre le mauvais temps froid et humide de l’automne (bien que le soleil soit apparu à certains moments pour nous qu’il était bien là, derrière les nuages). L’équipe déterminée a surmonté ces obstacles — l’idée de savourer des gâteries et du café au Café Les Saisons à Chelsea les motivant à continuer. Tous les membres du groupe ont réussi à s’inscrire au classement des 10 meilleurs du segment de vélo « Pink x 10 » sur l’application Strava, même celui qui aura bientôt 50 ans. Un coureur a même remporté la couronne « King of the Mountain » (KOM) (roi de la montagne) pour le meilleur temps réalisé dans la ville!
  • Le plus grand défi du « Rishikof Family Tour de Crème Glacée » a été de décider lesquels des marchands de crème glacée préférés des cyclistes allaient figurer sur la liste finale.

Back to Blog Listing