Les bienfaits du reiki

By Christian McCuaig on March 7 / 2019

[Non classifié(e)]Comments

Therapist holding hands above head of the patient to transfer energy

Il y a quelques années, Julie a reçu un diagnostic inattendu : cancer du col de l’utérus. Elle a immédiatement été contrainte de subir de la radiation et de la chimiothérapie, traitements qui, en plus de la maladie, étaient si douloureux qu’elle a dû commencer à marcher à l’aide d’une canne.

« Certaines de mes activités quotidiennes sont devenues extrêmement difficiles », raconte Julie. « On m’a prescrit la dose maximale de presque tous les antidouleurs possibles, que je devais prendre tous les jours. »

Julie connaissait le reiki avant de recevoir son diagnostic, mais, lorsqu’elle s’est rendue au centre Maplesoft pour participer à des séances de coaching en matière de cancer, elle a appris que le reiki y était offert. Elle avait essayé une foule de méthodes pour gérer sa douleur, son stress et ses émotions, mais la chimiothérapie l’épuisait toujours autant.

« Le meilleur moyen de tourner la page et de trouver des solutions adaptées est de s’attaquer à la cause de la maladie et aux problèmes qui résident en soi », affirme Julie.

Même si elle ne savait pas à quel type de résultats s’attendre, Julie a décidé de prendre rendez-vous avec James, praticien de reiki bénévole du centre Maplesoft. Les bienfaits ont été presque instantanés.

« Après une seule séance, je me suis libérée d’une immense vague d’émotion… Au lieu de faire une fixation sur mes problèmes, je me sens sereine », ajoute-t-elle. « Je sens la douleur quitter mon corps, puis jusqu’à trois jours peuvent s’écouler avant que j’aie besoin de prendre mes antidouleurs. »

Un jour, elle s’est même levée de la table pour quitter la salle, lorsque James lui a demandé où était sa canne.

« Je me sentais si bien, que je l’ai tout simplement oubliée! », avait-elle répondu en riant.

De toute façon, aux yeux de Julie, la douleur n’est jamais uniquement physique. « Notre force ne grandit pas en soulevant des poids », déclare-t-elle. « La force, c’est la capacité de se relever chaque fois que la vie nous fait tomber. »

Des bénévoles comme James, qui offrent le reiki, jouent un rôle important au centre Maplesoft depuis son ouverture en 2011. Ils proposent des stratégies de guérison aux patients qui ont tous des préoccupations variées. Les séances ont suscité un tel engouement au fil des années, que de nombreux clients ont dû attendre plusieurs semaines avant de pouvoir rencontrer un thérapeute. Nous avons donc agrandi notre équipe de bénévoles, qui compte désormais neuf merveilleux praticiens qui donnent de leur temps pour prodiguer leurs soins à nos clients qui reçoivent du coaching en matière de cancer.

Mais qu’est-ce que le reiki?

Le reiki est une thérapie alternative d’origine japonaise utilisée pour guérir une personne sur le plan physique et mental. Il favorise la clarté mentale et émotionnelle ainsi que le bien-être spirituel. Pour prodiguer ce type de soins, le thérapeute se sert de ses mains pour canaliser l’énergie vitale et la transmettre à une autre personne en tenant compte des besoins particuliers de cette dernière. On dit que cette pratique aide à relâcher l’énergie néfaste, qui se manifeste sous forme de stress, de douleur, d’anxiété, de tristesse et de colère, pour permettre au praticien de dégager les voies énergétiques du corps. L’état de clarté qui s’ensuit aide alors certains clients à se sentir mieux en ce qui concerne leur corps, leur esprit ou les deux. Selon Julie, l’un ne va pas sans l’autre.

« Le reiki m’a aussi permis de guérir sur le plan émotionnel », révèle Julie. « On ne peut pas vraiment ignorer la douleur. Je crois que le seul moyen de vraiment s’en débarrasser est d’examiner les émotions qui se cachent derrière cette douleur. Plus je choisis de lâcher prise au lieu de m’attacher à ma colère ou à mon ressentiment, plus je sens les douleurs et les tensions physiques disparaître de mon corps. »

Julie souligne que les séances de reiki l’aident à relaxer, à composer avec son stress, à avoir les idées claires, à prendre des décisions mieux éclairées et à gérer les émotions douloureuses qu’elle avait l’habitude de refouler. « C’est comme une décongestion émotionnelle », confie-t-elle. « Le reiki me rappelle que je ne dois pas porter de jugement trop rapidement, et ça m’aide à tirer les vraies leçons de chaque situation qui se présente. C’est ce qui me permet de continuer à grandir et à apprendre. »

Chaque personne obtient des résultats différents, mais même celles qui ne se décriraient pas comme spirituelles peuvent en ressentir les bienfaits. Julie approuve. Bien qu’elle se considère comme spirituelle, elle soutient qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une vie spirituelle particulière pour bénéficier des effets du reiki. « Il n’est pas nécessaire de croire en la force de l’énergie ou de se sentir interpellé par le côté spirituel du reiki pour en ressentir les bienfaits », déclare Julie. « Oui, c’est utile, mais ce n’est pas obligatoire. »

Pour elle, tout repose sur la communication avec le praticien. James lui poste des questions sur sa santé et son bien-être pour savoir comment l’aider, puis il lui propose des consignes, notamment des visualisations, pour qu’elle puisse tirer le maximum des séances. Julie avise James de toute préoccupation particulière et lui parle des émotions qu’elle ressent ou des parties du corps sur lesquelles elle aimerait qu’il se concentre.

« Parfois, je lui demande de travailler sur mon cerveau, car j’ai besoin de guérison émotionnelle. D’autres fois, je lui décris ma douleur physique. Le reiki agit sur les trois aspects de la personne : le physique, l’émotionnel et le spirituel. »

Aujourd’hui, Julie demeure positive malgré son cancer en se concentrant sur les leçons apprises des difficultés et en se fixant des objectifs de guérison. Elle a été confrontée à de nombreux changements sur une très courte période, mais elle affirme que la seule façon d’atteindre la ligne d’arrivée lorsque le parcours s’annonce difficile est de simplement continuer à aller de l’avant. « Lorsqu’il est question de rétablissement, on ne peut pas le devancer ou l’accélérer, ni sauter les étapes. Je crois sincèrement que rien n’arrive par hasard et qu’on oublie souvent d’avoir la foi et de croire que tout ira mieux », dit-elle. « Un diagnostic de cancer soudain et inattendu, ça change une vie. Ça change aussi votre façon de voir les choses, c’est inévitable. »

« Cancer ou pas, le reiki m’aide à me souvenir que le bonheur est un choix, et non une destination », déclare Julie. « Même devant un obstacle immense tel qu’un cancer, vous avez toujours la possibilité de choisir la gratitude et le bonheur. » Le reiki l’aide désormais à s’ouvrir et à examiner ses émotions, en plus de lui insuffler une plus grande aisance physique et mentale.

« Dans la vie, tout peut mal aller, mais tout peut s’améliorer si on choisit de se battre », ajoute-t-elle. « Lorsque tout s’écroule, c’est une excellente occasion de faire le ménage et de jeter de nouvelles fondations. »

« Il existe un million de façons de guérir », dit-elle. « Il est important de choisir les méthodes qui nous conviennent le mieux. »

Back to Blog Listing