Les raisons pour lesquelles Brenda court à l’appui de la Fondation du cancer

By Cancer Foundation on April 7 / 2016

[Événements]Comments

Brenda Run 2011

Au départ, 2011 s’était avérée être l’année parfaite. Brenda avait 49 ans et un mari merveilleux, et elle venait de passer un mois de vacances en Floride. La vie était belle.

Toutefois, une bosse au sein a commencé à se développer en mai 2011 et la plus grande peur de Brenda est devenue une réalité : elle avait le cancer du sein. Des larmes ont coulé sur ses joues et des rendez-vous ont été pris pour une batterie de tests, notamment des analyses de sang, des tests cardiaques, des IRM, des tomodensitogrammes, des rayons X et des tests de la densité osseuse.

Son oncologue s’inquiétait pour Brenda, car on avait dépisté chez elle la présence du HER2, une protéine qui favorise la croissance du cancer. De plus, Brenda était atteinte de la maladie de Crohn depuis les années 1980. On lui a alors dit que dans son cas, la meilleure option était de subir une chimiothérapie.

On a informé Brenda que grâce au traitement, la bosse diminuerait et la protéine HER2 et les cellules cancéreuses cesseraient de se propager, et que d’autres médicaments allaient pouvoir être pris pour soulager les effets secondaires.

Toutefois, l’un des effets secondaires sur lequel Brenda n’avait aucun contrôle était la perte de cheveux. Brenda avait une chevelure rouge feu, lui méritant le surnom « Big red » toute sa vie. Elle pensait qu’en perdant ses cheveux, elle allait perdre son identité. Après un premier cycle de chimiothérapie, des mèches complètes de cheveux ont commencé à tomber. Elle s’est alors rasé la tête et, à sa surprise, n’a versé aucune une larme. Après deux cycles de chimiothérapie, la bosse n’avait pas diminué. Il était temps de passer à des médicaments plus forts, entraînant des effets secondaires supplémentaires. À la fin octobre 2011, le cancer s’était propagé et métastasé dans les os.

Brenda était anéantie et se posait des tonnes de questions : Pourquoi est-ce arrivé? Pourquoi nous? Pourquoi maintenant?

Le 10 novembre 2011, une mastectomie a été pratiquée. Un mois de guérison s’en est suivi, puis Brenda a dû subir une autre chimiothérapie, par voie orale cette fois, c’est-à-dire que les médicaments pouvaient être pris à la maison. Après 23 jours de radiation à la poitrine en avril 2012, la douleur était insupportable. Brenda était en larmes et les crèmes ne fonctionnaient pas au début. Des rougeurs sont apparues de l’autre côté de sa poitrine, et le médecin croyait que le cancer avait atteint la peau. Brenda se demandait si elle allait un jour sortir de cette montagne russe d’émotions. Après une biopsie d’une semaine complète, Brenda a finalement reçu de bonnes nouvelles : ce n’était pas le cancer de la peau!

En 2011, on a informé Brenda que dans son cas, l’espérance de vie était habituellement de moins de cinq ans. Pourtant, elle est aujourd’hui toujours aussi active.

Cette année, Brenda a officiellement pris sa retraite de l’Association des policiers d’Ottawa après avoir accumulé 36 ans de service auprès des membres et pour eux. Elle a également reçu son prix de l’organisation Ontario Women in Law Enforcement, remis après 35 ans de service.

Brenda s’est inscrite au Demi-marathon d’Ottawa Banque Scotia (21 km) dans le cadre de la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa, et elle espère le terminer à la marche en moins de trois heures. La photo ci-affichée montre Brenda lors d’une marche de 5 km terminée en 2011 à l’appui de la lutte contre le cancer.

Brenda franchit chaque pas à la douce mémoire de sa famille et de ses proches qui l’ont quittée beaucoup trop tôt des suites du cancer. Son père Tom Lawson, décédé à l’âge de 44 ans, sa mère Anne Lawson, à 56 ans, sa belle-sœur et bonne amie Sandy Livingstone, à 58 ans, sa meilleure amie à l’adolescence Donna Shore, à l’âge de 53 ans, et plusieurs autres. Elle marche pour tous ceux et celles qu’elle connait et aime, plusieurs luttant actuellement contre le cancer.

Vous pouvez vous inscrire à la Fin de semaine des courses d’Ottawa (28 et 29 mai) et choisir la Fondation du cancer de la région d’Ottawa comme organisme de bienfaisance. Vous pouvez également aider Brenda à atteindre son objectif de financement en faisant un don sur sa page personnalisée.

Back to Blog Listing