Il n’y a pas de mauvais moment pour vérifier la présence de radon dans votre maison!

By Cancer Foundation on January 9 / 2020

[Cancer]Comments

Illustration of human lungs with faceted low-poly geometry effect

En juillet, la Société canadienne du cancer a rapporté une fois de plus que le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer tant chez l’homme que chez la femme au Canada. Mais bien que le public soit informé davantage, que les mesures de prévention soient accrues et qu’il y ait un plus grand nombre d’activités de sensibilisation menées, pourquoi le cancer du poumon représente-t-il toujours un problème aussi important?

Le cancer du poumon est difficile à détecter, à diagnostiquer et à traiter en raison d’un certain nombre de facteurs, mais l’une des idées fausses les plus courantes concerne son lien avec le tabagisme. Il est vrai que le tabagisme augmente considérablement le risque de développer un cancer du poumon, mais environ 15 % à 20 % des Canadiens et Canadiennes qui reçoivent un diagnostic de cancer du poumon n’ont jamais fumé (et beaucoup plus sont des fumeurs occasionnels ou des fumeurs qui ont cessé de fumer). La recherche a montré que le cancer du poumon peut en fait avoir plusieurs causes, notamment les polluants environnementaux, les produits chimiques et un gaz naturel appelé radon.

Qu’est-ce que le Radon?

Le radon est un gaz radioactif inodore, sans goût et incolore qui se trouve naturellement dans les sols, les roches et l’eau. Il se trouve dans presque tous les environnements intérieurs, mais il peut s’accumuler facilement et causer des problèmes de santé au fil du temps. Santé Canada a estimé qu’au moins 16 % des décès par cancer du poumon sont liés à l’exposition au radon, et il s’agit actuellement de la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs au pays.

[Traduction] « Le radon est partout et il peut s’accumuler dans votre maison même si vous vivez dans une région où les niveaux de radon ne sont généralement pas élevés », affirme Mark Simon, propriétaire de Simon Air Quality.

Le radon peut s’infiltrer dans une maison de plusieurs façons, par exemple par des tuyaux mal ajustés, des fissures dans les fondations, des puisards, des planchers de terre battue, des prises électriques, des drains et d’autres interstices. Cependant, la quantité de radon présente dans une maison dépend de facteurs supplémentaires comme les différences de pression et de température à l’intérieur de la maison, à l’extérieur de la maison et dans le sol. Plus la différence de pression est grande, plus le radon sera aspiré rapidement.

Comment puis-je savoir si les niveaux de radon dans ma maison sont élevés?

La seule façon de savoir quelle quantité de radon s’est accumulée dans votre maison est de vérifier les niveaux. Vous pouvez acheter des trousses de dépistage en ligne ou dans certaines quincailleries, ou vous pouvez engager un professionnel certifié pour tester les niveaux de votre maison pour vous. Le test prend un minimum de deux jours et devrait être effectué au moins tous les deux ans.

Si les résultats montrent que les niveaux de radon sont élevés, il est préférable de travailler avec un professionnel pour déterminer la façon la plus rentable de réduire les niveaux et d’atténuer les risques de maladie. Les personnes les plus à risque d’être affectées par le radon sont les personnes atteintes de maladies pulmonaires, les enfants, les personnes âgées et celles qui sont atteintes du cancer.

Que puis-je faire d’autre pour atténuer mon risque de cancer du poumon?

Les chercheurs travaillent encore fort pour mieux comprendre les causes des différents types de cancer, mais ils savent que certains comportements et l’évitement des facteurs environnementaux peuvent aider. Pour réduire votre risque de cancer du poumon, les experts vous recommandent de ne pas fumer, d’éviter la fumée secondaire, de faire un test de radon dans votre maison, de prendre des mesures pour réduire votre exposition à la pollution intérieure et extérieure, de faire de l’activité physique et de découvrir si le dépistage du cancer du poumon vous serait bénéfique. Cliquez ici pour plus d’information sur la prévention du cancer du poumon.

Pour ceux qui font face à un diagnostic de cancer du poumon, de nombreuses nouvelles études montrent des résultats prometteurs qui peuvent aider à améliorer la qualité de vie et aider les patients à vivre plus longtemps. Parlez à votre oncologue et visitez le site Web de Cancer pulmonaire Canada pour en savoir plus sur les essais cliniques qui pourraient vous être offerts.

Si vous souhaitez améliorer la qualité de l’air dans votre maison, vous pouvez consulter la liste des services de Simon Air Quality ici et lire à propos de la réduction du radon ici.

Cet article a été rédigé à partir de renseignements provenant de Santé Canada, de la Société canadienne du cancer, de Cancer pulmonaire Canada et de Simon Air Quality.

Back to Blog Listing